Tsaghkadzor – réalisation finale

Peintures

Projet fini en Arménie

Premier pays chrétien du monde, on trouve les vestiges du premier autel chrétien à Etchmiadzin (an 298). Les architectes arméniens sont allés partout dans le monde porter leur savoir comme l’atteste la forme des clochers de nombre d’églises de base carrée et de sommet en coupole, passage hautement symbolique : le carré, terre des hommes, se transformant dans le clocher de l’église en cercle, perfection, sans début ni fin, infini, symbole du divin. L’enluminure arménienne est encore pratiquée dans le pays aujourd’hui. Bien qu’il y ait des correspondances, les codes ne sont pas ceux de l’icône orthodoxe, la symbolique des couleurs est par exemple moins rigide.

Sr Arousiag nous a demandé 7 ou 12 panneaux catéchétiques à exposer de façon permanente sur un chemin conduisant à une grande croix au fond du parc du centre de Tsaghkadzor. Nous sommes partis du dodekaorton (Δωδεκαόρθον), cycle des douze grandes fêtes byzantines de l’année liturgique. Plusieurs livres sur l’enluminure arménienne nous ont permis de compter les fêtes les plus fréquemment illustrées dans les manuscrits. En travaillant en parallèle avec les calendriers liturgiques chrétiens orthodoxe et catholique nous avons choisi douze scènes. Chaque tableau tenant dans un carré, sera encadré par des colonnes et un tympan inspirés des canons de divers manuscrits arméniens.

le blog du projet : projetarmenie2015.blogspot.fr